OFF the wall

Le 10 mai 2013

Nous venons de recevoir un nouveau magazine photos dans notre sélection culturelle : OFF the wall. Le concept est original et s’engage à défendre la photographie émergente.Voici une interview avec Anna Alix Koffi, fondatrice du magazine. Le magazine est disponible en série limitée chez Centre Commercial.

Centre CommercialPouvez-vous nous en dire plus sur  le concept de Off the Wall?
Anna Alix Koffi : OFF the wall est un photozine (ou magazine qui aborde à la photographie). Il est dédié aux photographies émergentes et aux images méconnues. Le but est à la fois de défricher et chercher dans les archives. Il y a peu de textes, on privilégie l’image et son auteur. Toutes les photos, hors sujets consacrés, sont signées. Le site OFF the wall hébergera leur portfolio et donnera plus d’infos sur ces artistes.

Centre Commercial : D’ailleurs, pourquoi ce nom ? Quelles inspirations vous ont poussé à l’appeler ainsi?
Anna Alix Koffi : C’est absolument le tout premier nom qui m’est venu; ce n’est pas très original, mais ce fut une évidence. On pourrait le traduire par très inconventionnel ou en marge. Bien sûr je le dois à Michael et son album de 1979 qui reste mon préféré. Les paroles de la chanson titre incitent à se lever et à agir sans attendre.

Centre Commercial : Quels sont vos prochains projets ?
Anna Alix Koffi : Nous sommes en train de monter le numéro 2 qui devrait paraître pour les rencontres d’ Arles où OFF the wall participera à l’Hypermarket. Et avant cela, je prépare l’évènement parisien pour fin mai chez OFR qui m’a prêté ses murs pour la première expo OFF the wall (28 mai- 4 juin).

Centre Commercial : Que nous préparez-vous pour le deuxième numéro ?
Anna Alix Koffi : OFF the wall 1 a été bien accueilli, j’espère autant si ce n’est mieux pour le second. Je peux dire qu’il y aura du très vieux, du très neuf, du baroudeur et du Bosphore…

Quelques extraits du magazine :

Vous aussi, réagissez !